L'entorse de la cheville est un classique de la médecine sportive qui peut toucher tout type de sportif. Notamment le coureur à pied surtout lorsqu’il évolue sur un terrain accidenté comme lors d’une sortie en forêt, une compétition de cross-country ou un trail par exemple. L’appui du pied sur un sol irrégulier peut provoquer un mouvement de torsion de la cheville vers l’intérieur. Cela peut alors imposer une tension excessive sur les ligaments externes de la cheville. Avec pour conséquences une simple élongation ligamentaire (entorse bénigne) ou une rupture d’un nombre variable de fibres du ligament (entorse grave). La douleur est vive et la cheville gonfle assez rapidement. Il s’agit d’un œdème qui va entraîner une augmentation de la pression dans les tissus ainsi que sur la lésion fraîche du ligament. Cela contribue à entretenir les signes douloureux qui vont durer en moyenne de 3 à 5 jours.

 

SOULAGER LES DOULEURS D'UNE ENTORSE DE CHEVILLE AVEC LE PROTOCOLE GREC

Dans un premier temps, nous vous conseillons de mettre en place le fameux protocole GREC :  Glace – Repos – Elévation – Compression

Ce sont en fait les quatre étapes à suivre pour soigner une entorse.

Le protocole GREC (ou RICE an anglais) doit systématiquement s’appliquer en phase post-traumatique ou post-opératoire afin de :

  • Réduire la douleur et la survenue d’oedème
  • Réduire l’activité métabolique et la réaction inflammatoire
  • Exercer une effet de pompe sur l’oedème
  • Favoriser la cicatrisation des tissus

GLACAGE

La première phase du protocole RICE est le glaçage.
L’inflammation causée par la lésion des tissus engendre l’apparition de douleur et d’un œdème. Le glaçage permet l’envoi de signaux atténuant la sensation de douleur. Ilrétrécit en même temps les vaisseaux évitant les saignements et favorisant la lutte contre l’œdème.
La durée et la température de glaçage sont très importantes. Pour être efficace, le glaçage doit refroidir la peau jusqu’à ce qu’elle descende entre 5° et 15°C. Une fois la température obtenue, il convient alors de maintenir le glaçage durant une période de l’ordre de 20 à 30 minutes. Cette opération est à renouveler toutes les 2-3h.

ATTENTION : Il ne faut pas appliquer votre poche de froid à même la peau au risque de se brûler !

REPOS

Le protocole GREC consiste dans un second temps à observer une phase de repos. Il apparaît évident qu’après un traumatisme ou une opération, il est impératif de mettre le membre au repos et éviter de le solliciter ce que n’entrainerait qu’une aggravation des symptômes (douleur, œdème).

ELEVATION

Il faut placer un maximum le muscle/articulation traumatisé(e) en décharge, c’est-à-dire surélevé(e) par rapport au reste du corps. Une élévation de quelques centimètres des jambes en position assise ou allongée favorisera le drainage et le retour veineux. Cette élévation s’avère très efficace pour réduire la douleur et le gonflement.

COMPRESSION

La compression permet d’exercer un effet pompe sur la zone lésée qui va accélérer le rétablissement des circuits lymphatiques et sanguins. Elle permet à la poche de glace d’épouser parfaitement l’articulation ou le muscle favorisant la pénétration du froid en profondeur dans les tissus. La compression de la zone traumatisée contribue à lutter contre l’apparition de l’œdème ou de favoriser la résorption de ce dernier.

 

SOULAGER LES DOULEURS D'UNE ENTORSE DE CHEVILLE AVEC LE TENS

L’électrostimulation avec ses programmes Antidouleur TENS permet aussi de soulager les douleurs consécutives à une entorse de cheville en bloquant la transmission de la douleur par le système nerveux. Pendant les 3 premiers jours qui suivent une lésion ligamentaire de la cheville, aucun autre programme que le programme Antidouleur TENS ne doit être utilisé sur la région blessée. Vous pouvez utiliser ce programme aussi longtemps que vous en ressentirez le besoin. Découvrez ici comment mettre en place un programme d'électrostimulation : Traitement de la douleur après l'entorse de la cheville | Compex

 

PREVENIR LA RECIDIVE 

Une entorse de la cheville est une lésion sérieuse qui doit conduire à consulter un médecin et à entreprendre une rééducation spécifique destinée à restaurer une bonne stabilité de l’articulation et de prévenir ainsi le risque de récidive. Une cheville soignée est une cheville stable. Pas une cheville non douloureuse.

Le traitement initial d’une entorse poursuit 2 objectifs majeurs. En premier, de permettre la cicatrisation du ligament en évitant tout étirement sur le ligament. En second de restaurer de bonnes qualités proprioceptives. C’est-à-dire la faculté qui consiste à assurer une bonne stabilité de la cheville malgré tout déséquilibre que peut subir l’articulation.

Les déficits fonctionnels résultants d’une entorse de cheville sont nombreux. Ils apparaissent dès la première entorse et deviendront chroniques si une rééducation structurée n’est pas mise en place rapidement.

Ce sont des petits muscles situés à l’extérieur de la jambe : muscles péroniers (appelés aussi muscles fibulaires) qui assurent la protection de la cheville lorsque cette dernière subit un mouvement de torsion en inversion. Les muscles péroniers doivent alors se contracter extrêmement rapidement en développant un niveau de force élevé. Cela permet le rappel de l’articulation en position neutre, et ceci malgré le poids du corps supporté par l’articulation. Cette qualité de force/vitesse des muscles péroniers est malheureusement parfois négligée ou insuffisamment développée?  ce qui compromet grandement la stabilité de la cheville et expose aux récidives.

FAITES APPEL A L'ELECTROSTIMULATION

Il est donc important d’inclure dans la rééducation de votre entorse de cheville des séances d’électrostimulation qui permettront de renforcer votre proprioception et donc de limiter les risques de récidives. Ce programme doit être suivi au moins pendant 2 semaines, à raison de 3 séances par semaine. Consulter ici notre fiche dédiée à la prévention d'entorse de cheville avec l'électrostimulation Compex : Prévenir les récidives d'entorse de la cheville | Compex

Pour les coureurs à risque, c’est-à-dire ceux qui ont déjà souffert d’une entorse de la cheville, il est important d’intégrer dans leur préparation un travail spécifique des muscles péroniers qui sont la véritable ceinture de sécurité de la cheville. Ce travail peut être réalisé notamment avec l’électrostimulation. Ainsi, à titre de prévention, il est conseillé de réaliser une séance par semaine pour maintenir de bonnes qualités proprioceptives. On évitera de réaliser cette séance dans les heures qui précédent un entraînement de course à pied. Surtout si celui-ci doit se faire en terrain instable.

REGARDEZ LA VIDEO

 

La douleur est un signe qu’il ne faut pas négliger. Si cette dernière est prononcée et/ou perdure trop longtemps, il est conseillé de consulter un médecin.

EFFICACITÉ PROUVÉE
Soutenus par des études cliniques prouvant leur efficacité, les stimulateurs Compex appartiennent à la catégorie des appareils médicaux classe II et répondent aux exigences de la norme Médicale Européenne 93/42 CEE.

COMPEX FRANCE TOUJOURS AVEC VOUS

Nous sommes aux côtés des athlètes, des amateurs et des gens ordinaires, de la recherche de la performance, à la récupération post-blessure, du massage post-fatigue au traitement des douleurs. Chez Compex, nous n’avons qu’un seul objectif : le bien-être des personnes.

Pour choisir celui qui vous convient le mieux, vous pouvez consulter notre guide d’achat.

Lisez les conseils de nos experts sur le blog officiel, entraînez-vous avec notre communauté en vous abonnant à notre Strava Club, regardez les interviews de nos athlètes sur la chaîne YouTube et suivez-nous sur Facebook et Instagram pour ne pas manquer nos actualités.

DERNIERS ARTICLES :