CrossFit  

Mat Fraser | Fittest man on earth

CrossFit

Mat appartenait à l'équipe olympique américaine d'haltérophilie jusqu'au jour où il a rencontré de graves problèmes de dos. Même si les médecins lui ont dit à l'époque qu'il ne soulèverait plus jamais de poids, Mat s'est investi à 100% lors de sa rééducation et a pu réintégrer l'équipe américaine. Après avoir pris sa retraite d'haltérophile, Mat a découvert le CrossFit et a ainsi pu continuer dans sa discipline. Le CrossFit a pris une place importante dans la vie de Mat à partir du moment où il a remporté coup sur coup la seconde place des CrossFit Games en 2014 et 2015. Mat a été élu l'homme le plus fit du monde en 2016, 2017 et 2018.

En plus d'être un athlète accompli dans le CrossFit, Mat a continué avec succès ses études de mécanique à l'université du Vermont. Quand il n'est pas dans une salle de sport, Mat est sur la route sur sa moto.

COMMENT UTILISEZ-VOUS VOTRE COMPEX?

Je me sers des programmes force, en particulier sur mes quadriceps. Je m'en suis aussi servi sur les muscles autour de mes chevilles avant et après un WOD. Le programme échauffement m'aide à relâcher mes muscles tandis que les programmes de récupération m'aident à traverser mes longues journées d'entraînement.

POURQUOI L'APPRECIEZ-VOUS?

J'aime le fait que ce ne soit qu'une seul outil pour l'activation, la récupération et la force. C'est vraiment facile à utiliser et cela fonctionne. C'est une part importante de mon entraînement.

QUEL EST VOTRE PROGRAMME PREFERE?

J'aime tous les programmes de force. C'est fou la sensation que j'ai après une séance, comme si je m'étais donné à fond. C'est génial pour travailler encore plus.

COMMENT EST-CE QUE COMPEX VOUS AIDE DANS VOTRE ENTRAINEMENT?  

C'est complémentaire et cela vient en plus de mon entraînement. Comme je l'ai dit, je l'utilise pour la récupération, l'activation et la force. Donc c'est utile pour tout cela.

ALEXANDRE JOLIVET

CrossFit

Alexandre pratique le crossfit depuis près de 6 ans. Alexandre est passé par différentes phases sportives, différentes disciplines : le football, le rugby, un peu de musculation pour le renforcement musculaire, le bobsleigh en compétition et puis le Crossfit.

4 fois quatlifié aux Regionals et une fois aux Games en 2017 où il a terminé 13ème de la compétition. Alexandre a également remporté plusieurs grandes compétitions européennes comme les French Throwdown ou les COMPEX NOW.

J’utilise le programme Potentiation essentiellement sur 2 groupes musculaires qui sont pour moi très important. Le principal étant les quadriceps, vaste interne, vaste externe et TFL. Pour moi, c’est une aide à l’entraînement qui est indéniable. Je le constate quand je fais des squats par exemple. J’ai une jambe qui est un tout petit plus courte que l’autre. A l’œil nu, cela ne se voit pas, mais quand je me filme de dos et que je fais un squat chargé un peu lourd, j’ai mon bassin qui se décale légèrement, et on voit que je ne suis pas complètement symétrique. Je fais de la Potentiation, ça dure 4 minutes. Je prends la même barre, le même squat, et si on me regarde de dos, je suis droit. Et c’est la même chose pour les épaules. Je suis droitier, donc j’ai tendance à toujours surcompenser un petit peu à gauche. Avec le programme Potentiation, j’arrive à me rééquilibrer.

J’utilise aussi la Capillarisation sur mon tendon d’Achille quand je ressens une petite gêne. J’étire un peu derrière, et la douleur s’estompe.

J’utilise aussi le programme décontracturant sur les mollets et les lombaires.

Pour les tendinites j’utilise le programme TENS sur les coiffes des rotateurs, les coudes et les épaules.

Triathlon  

FREDERIK VAN LIERDE

Triathlon

Frederik Van Lierde est un triathlète professionnel belge depuis 2004. Ses plus grandes réussites dans sa carrière ont été sa victoire à l'Ironman d'Hawai en 2013, mais également 5 fois l'Ironman de Nice, l'Ironman du Mexique et celui d'Afrique du Sud.

Je connais la marque Compex depuis des années, mais j'ai vraiment commencé à l'utiliser en 2018, après avoir rencontré le directeur de Compex. Pour moi, c'est un outil très intéressant pour la récupération, cela m'aide vraiment beaucoup. Je l'utiliser également pour l'échauffement, ça me plaît vraiment.

Mon objectif en tant qu'athlète est de continuer jusqu'en 2020 et de gagner le plus d'ironmen possibles. J'ai encore 3 ans pour prouver ma valeur.  

CHARLOTTE MOREL

Triathlon

Je fais du triathlon depuis plus de 15 ans. J'ai commencé par des courtes distances et depuis 5 ans maintenant je suis passée sur des distances longues, dont l'ironman depuis 2 ans. C'est la suite logique de mon projet, des mes objectifs avec en ligne de mire les championnats du monde à Hawai.

J'utilise Compex depuis 1 an. J'ai vraiemnt trouvé un intérêt pour ma récupération au quotidien. Cela participe à la continuité de mon entraînement et me permet d'enchaîner les séances correctement. Je vais essayer de l'intégrer à ma préparation surtout au niveau du développement de la force sur le vélo. C'est quelque chose que je veux travailler et je suis sûre que Compex peut m'aider pour cela.  

ALEX LOUISON

Triathlon

2013 – 2ème aux Championnats de France XL, 3ème au Triathlon XL de l’Alpe d’Huez, 3ème au Triathlon XL de Gerardmer, 2ème au Natureman.

J’utilise l’électrostimulation COMPEX depuis mes débuts dans le triathlon et la course à pied, cela fait une quinzaine d’années. Comme les appareils, mon utilisation a bien sûr évoluée au fil de ma pratique sportive et COMPEX est devenu un complément indispensable de mon entraînement et de ma récupération. Je l’utilise au quotidien, partout, tout au long de la saison:

En entraînement, sur les quadriceps essentiellement, avant le vélo, j’alterne entre les programmes « force » en 1/2 squat et « endurance » ou « résistance » en 1/4 de squat.

Ma petite recette du jeudi matin en hiver : 7h30 le réveil sonne, je me sers un jus de citron avec de l’eau tiède, des BCAA et de la Spiruline puis j’avale mon petit déjeuner. Je branche le WIRELESS sur les cuisses pour une séance de « force ». A la fin de l’échauffement, dès que la contraction du COMPEX arrive j’adopte la position 1/2 squat (genou à 90°), position que je maintiens durant toute la phase de contraction. Pendant la récup’, j’en profite pour préparer mes bidons, barres STC, casque, chaussures et tout ce dont j’aurai besoin avant de partir rouler.

La séance dure un peu plus de 30 min. Dès qu’elle se termine, j’enfourche le vélo pour une sortie de 2h30/3h avec du travail technique ou de rythme.

En récupération avec une séance de capillarisation suivie d’un massage « relaxant » ou « régénérant ». J’aime beaucoup les programmes « jambes lourdes » et « diminution courbatures » après les grosses sorties vélo.

Avant une compétition et après un long voyage : « capillarisation » pour drainer les toxines et préparer à l’effort.

Pendant mes blessures : « décontracturant » quand les fibres sont nouées, « tens » notamment lors de ma fracture à l’épaule ou de ma petite déchirure à l’ischio.

Mes programmes préférés : - « Diminution courbatures », « Jambes lourdes » et « Recup compétition » pour récupérer. - « Capillarisation » pour drainer et préparer les muscles à l’effort. - « Tens » dès que j’ai une petite tension musculaire.

J’aime : la musique de fin lors d’une séance d’endurance… OUF !

Je n’aime pas : - la musique de fin lors d’une séance de massage relaxant… - Toujours trop court la récup ! - la reprise après un long temps d’arrêt sur les entraînements de force, endurance et résistance…. Aie aie aie ! - Quand une électrode que j’ai trop utilisée se décolle et que je commence à somnoler ;-).

Mes COUPS DE COEUR concernant les tous nouveaux produits SP4 (filaire) et SP8 (Wireless) : - Simplicité d’utilisation (pas de zone corporelle à sélectionner, la machine « détecte » automatiquement ; regroupement de certains programmes ; interface simplifiée). - Fonction MI-Autorange (spécificité SP8), permettant d’adapter automatiquement la bonne intensité d’électrostimulation et donc de bénéficier d’un courant plus adapté à chacun, donc (encore) plus efficace, confortable et agréable. - Appareils très complets (entraînements, récupération, rééducation). - Design… toujours plus beaux ;-) !

Running & Trail  

Estelle Perrossier

Athlète, spécialiste du 400 mètres.

J'utilise le compex sur mes quadris et mollets en même temps pour la récupération post-séance en récupération active et aussi en récupération passive en massage relaxant en règle générale. Puis, j'utilise le SP8.0 sur mon carré des lombes en mode tens et douleurs dos car j'ai une grosse scoliose lombaire et cela me soulage beaucoup.

Je l'utilise aussi occasionnellement lorsque j'ai des contractures musculaires en mode décontracturant mais ma principale utilité reste donc la récupération et c'est un outil précieux qui m'aide à l'optimisme au maximum.