Le pratiquant occasionnel de ski alpin a au moins deux bonnes raisons de se préparer «musculairement» à la pratique d’une de ses activités favorites :

  • Réduire le risque de blessures qui sont surtout fréquentes en début de séjour chez les personnes en médiocre condition physique
  • Eviter les courbatures parfois sévères des premiers lendemains de glisse qui se manifestent sur les muscles sollicités de façon inhabituelle et ainsi profiter pleinement de la semaine à la montagne.

Une électrostimulation de qualité comme celle permise avec la technologie des stimulateurs Compex génère un travail musculaire spécifique pour développer la qualité recherchée et impose aux muscles stimulés des quantités de travail impressionnantes. 

Malgré des séances extrêmement qualitatives, il faut compter au moins 4 semaines de préparation pour aborder la semaine de sport d’hiver avec des muscles prêts à dévaler les pistes avec un minimum de répondant !

 

Trois plans d’entraînement peuvent être proposés pour permettre à chacun de mettre en place la préparation qui lui convient :

Plan n°1 : préparation minimale   g 3 séances "Quadriceps" par semaine
Plan n°2 : préparation recommandée pour tous  g 3 séances "Quadriceps" + 3 séances «Abdo-lombaires» par semaine
Plan n°3 : préparation idéale pour ceux qui en ont la possibilité g Préparation sur 8 semaines 

Il faut compter environ 30 minutes par séance, temps d’installation compris !

 

PLAN N°1

PLAN N°2

PLAN N°3

1. Accomplir l’ensemble des séances de Compex du Plan n°1 ou du Plan n°2 
2. Continuer l’entraînement des mêmes groupes musculaires (uniquement Quadriceps ou Quadriceps + Abdo-lombaires) pendant une durée de 4 semaines supplémentaires
3. Utiliser les programmes : RESISTANCE cycle 2 pour les quadriceps et MUSCULATION cycle 2 (ou GAINAGE) pour les abdominaux et les muscles lombaires lors des 4 dernière semaines de la préparation.
 

Les petits plus 

  • Compléter les séances de Compex par une activité physique de plein air (jogging, vélo, marche…) une à trois fois par semaine.
  • S’interdire les ascenseurs et de prendre la voiture pour les trajets les plus courts pendant la préparation.
  • Débuter la préparation une semaine plus tôt pour “couper” la dernière semaine avant le départ et ménager ainsi une période de surcompensation très profitable.

Télécharger la fiche